Carthagène, joyau des Caraïbes

Départ de bon matin, sac sur le dos, de la marina de Santa Marta pour Carthagène des Indes. Afin de nous rendre dans ce joyau de la Caraïbe coloniale, nous empruntons un bus de la société Marsol qui quadrille la quasi-totalité du territoire colombien. 4h30 plus tard, nous entrons dans le vieux Carthagène sous une pluie torentielle. Les rues sont inondées… Nous distinguons mal les limites entre la route et les trottoirs… Heureusement, le chauffeur nous dépose juste en face de notre point de chute, la Casa Villa Colonial. Nous avons réservé 3 nuits dans cet hôtel au coeur de Getsemaní, tout près du centre historique. Nos trois pirates y decouvrent une piscine d’eau douce 😉 Ni une, ni deux, nous les retrouvons entrain de barboter…

Après négociation, nous partons en fin d’après-midi flâner dans le centre de la ville fortifiée. A peine la Porte de l’Horloge franchie, nous retrouvons par hasard Irène et Etienne, croisés à la Finca Victoria de Minca. Le monde des voyageurs est décidément vraiment petit! Direction les remparts pour prendre un verre au Café del Mar, situé au sommet du bastion. Nous admirons d’un côté la Cathédrale de Santa Catalina de Alejandria dominant la ville fortifiée et de l’autre côté le coucher de soleil face à la nouvelle ville… Panorama à couper le souffle!

Nous finissons notre soirée dans un petit restaurant non loin de notre hôtel… Fort heureusement car Marius et Émile s’endorment à table 😴😴😴 Tchao Irène et Étienne… Peut-être à un de ces jours 😉

Afin d’éviter la chaleur harassante et la moiteur résiduelle qui règnent à Carthagène, toutes nos escapades ont lieu très tôt le matin. Après un petit resto le midi, nous prenons l’habitude de retourner à l’hôtel où notre chambre climatisée nous attend pour une bonne sieste ☺ Puis en fin de journée, nous flanons à la recherche d’un petit troquet pour manger et terminer nos belles journées.

Notre objectif aujourd’hui est de découvrir à pied le centre de la vieille ville où sont rassemblés les principaux moments historiques, petites places et vendeurs ambulants… En arrivant sur la Plaza de los Coches, nous sommes accueillis par la statue de Pedro de Heredia, fondateur de la ville. Les maisons coloniales peintes de couleurs vives et pastels sont soigneusement restaurées.

En poursuivant notre balade, nous nous arrêtons à la Plaza de San Pedro Claver. Cette place est dominée par l’imposante église de San Pedro Claver et est parsemée de sculptures de fer d’Edgardo Carmona représentant differents moments de vie…

Nous nous arrêtons ensuite prendre une glace sous l’un des parasols rouges de la petite place de Santo Domingo, célèbre par sa statue Figura Reclinida de Botero. Toucher l’un de ses seins apporterait une jouissance éternelle 😉

Puis nous arpentons les rues où se succèdent bijouteries, boutiques d’emeuraudes et magasins chics. Nous avançons le nez levé sur les façades anciennes…

Nous parcourons des kilomètres… Nous devons donc motiver Émile à avancer… Comme stratagème, nous lui proposons un nouveau jeu: Mais où est le Père Noël? Ouf, ça marche 🎅🎅🎅

Le lendemain, nous nous baladons dans le quartier Getsemaní. Cette partie de Carthagène est en pleine expansion avec le developpement du tourisme. Les habitations vétustes se transforment en de jolis petits hotels ou de charmants restaurants… Autrefois, ce quartier abritait la classe ouvrière. Il reste aujourd’hui encore très populaire. Peut-être est-il moins pimpant que le Centre et le quartier de San Diego mais il est plus vivant et cela lui confère tout son charme.

La joie de la tourista… Marius décroche le ponpon… Il est malade toute la nuit et repeint malheureusement les murs de la chambre 😦 Il ne va pas mieux ce matin. Manu et Émile restent donc avec lui pour qu’il se requinque… Perrine et Robin partent seul pour le Castillo San Felipe de Barajas. Cette pièce maîtresse du système de défense de Carthagène jouait un rôle dissuasif face aux envahisseurs. Ses tunnels, tourelles et murs inclinés la rendaient quasiment imprenable. Appareillés de deux audioguides, nos deux compères ont suivi la visite avec plaisir et ont partagé un merveilleux moment de complicité 😊

En fin de journée, notre malade se sent un peu mieux… Nous quittons donc notre chambre pour le quartier colonial de San Diego.

Dans ses rues tranquilles et fleuries, nous cherchons toutes sortes de poignées décorant les imposantes portes en bois des maisons. Elles seraient choisies en fonction du métier ou des fonctions exercés par le propriétaire des lieux: une main ouverte pour les hommes de l’Eglise, une main fermée pour les femmes de l’Eglise, un lion pour les personnes de l’armée, un animal de la mer pour les marins…

Pour notre dernière soirée en ces lieux et parce que les enfants en rêvent… Nous devenons, le temps d’une demi heure, de vrais touristes nippons en déambulant en calèche dans les étroites ruelles illuminées 😉

Allez, retour à notre QG de Santa Marta pour une soirée salsa en compagnie des bateaux Sea You Soon, Free Bird, Babel et de Nina, une expatriée française vivant en Colombie depuis plusieurs années.

 

Publicités

5 réflexions sur “Carthagène, joyau des Caraïbes

  1. Super ! Je comprends mieux les messages «  merci de nous faire voyager ». J’ai pris un moment pour vous lire et c’est une véritable bulle d’oxygène dans le quotidien parfois étouffant…
    Merci et à très vite maintenant 😍😍😍
    Il nous tarde de vous faire un gros bisou
    Nath

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s