Sao Vincente et Santo Antao

Il est grand temps de décoller de Boa Vista pour le port de Mindelo à Sao Vincente. En effet, Lilou et papy Fred arrivent dans 48 heures et malgré les deux jours de nettoyage, désinfection et lessive, Sea You n’est pas nickel… Nous non plus, d’ailleurs 😉

thumb_dsc01907_1024Nous relevons l’ancre avec l’aide de Ioda (merci Fabian et Jean). Robin, encore comateux, lance les lignes de pêche. Et Hop, une petite bonite. Chouette, ça agrémentera notre bol de riz de ce midi (notre repas quotidien depuis quelques jours 😉 ).

Cette navigation de 150 miles s’effectue en mode « pépère » mais elle reste la plus éprouvante depuis Dunkerque car nous ne sommes toujours pas remis physiquement… Le lendemain matin, nous jouons avec l’effet de côte entre Santo Antao et Sao Vincente afin d’arriver avant la nuit au port de Mindelo.

Genesis et Juhulo (les anciens propriétaires de Sea You) nous accueillent sur le ponton. Ils hallucinent sur nos têtes et se demandent quelle java nous avons pu bien faire 😉 Nous retrouvons d’autres bateaux copains mais ce soir nous déclinons toute invitation et avalons notre bol de riz avant de nous endormir à 19h45.

thumb_dsc01912_1024Au réveil, nous attaquons la fin du rangement du bateau, lavons le pont… Les enfants sont excités avec l’arrivée des grand-parents et nous demandent l’heure toutes les cinq minutes. Quand nous apprenons qu’ils ont une heure de retard, nos pirates s’effondrent 😉 Ca y est, nous sommes dans le taxi pour l’aéroport et retrouvons la Degrave family!

Arrivés au bateau, c’est Noël avant l’heure: bouquins, produits du ch’Nord, Pastatdor, Carambar, bonbons, masques de plongée… Nous comprenons mieux le poids de leur valise 😉

Au petit déjeuner, nous prenons les dernières news ou potins de la famille, de la vie à Lille, de la politique…

Nous partons ensuite visiter Mindelo. L’architecture est soignée et ses bâtiments superbement entretenus, de la foison de couleurs qui contrastent avec l’aridité des terres environnantes.

thumb_dsc02030_1024
En sortant du port, il y a un monument assez bizarre surmonté d’un aigle. Il commémore la première traversée Lisbonne-Rio effectuée en 1922 par des aviateurs portugais qui se sont reposés à Mindelo après leur voyage depuis les Canaries dans leur hydravion avant de traverser l’Atlantique.

Nous nous arrêtons ensuite marché centrale. Il se trouve au coeur de la ville dans une bâtisse coloniale avec une coursive à l’étage d’où l’on a une vue extraordinaire sur les étals de fruits et de légumes, les épices… Lilou fait le plein de bons produits car elle a décidé de nous requinquer à table 😉

Malgré la température, Noël approche… Lors d’un foot entre enfants cap verdiens et français sur le terrain public, nous découvrons une crèche géante faite de branches de cocotier.

Au port de Mindelo règne une ambiance étrange… Tous les marins sont excités par la transat qui approche et s’entraident pour les derniers préparatifs. Ce soir Papy et Lilou nous invitent au restaurant ponton de la Marina de Mindelo. Autour de cet établissement, il y a un parking à annexe… Unique! Nous rencontrons de nombreux bateaux copains et il est difficile de dîner en famille 😉

thumb_img_8941_1024Le lendemain, il faut avancer sur le bateau car la check list est encore longue et le départ pour la Martinique approche… Mère et fille embarquent toute la troupe à la plage pendant que Fred et Manu bricolent. Ils nous retrouvent pour déjeuner dans une paillote. Le soir, Talitha et W4L nous rejoignent ainsi qu’Opack pour un apéritif sur Sea You. Nos hôtes sont ravis car ils découvrent notre vie depuis 6 mois, nos amis et l’histoire de chaque bateau et de leurs équipages…

Découverte de Santo Antoa:

Le réveil sonne, nous avons rendez-vous avec l’île de Santo Antao, voisine de Sao Vincente. Hop, hop, hop, à peine le petit déjeuner avalé, nous embarquons dans le ferry pour une heure de trajet. A l’arrivée, le choix du guide se fait à l’instinct. Bingo, Fernando est top!

Les routes pavées de l’île s’offrent à nous. Nous sommes dans la benne du 4×4. Les paysages sont magnifiques. Cet endroit est resté intact et les autorités orientent l’île vers un tourisme écologique. En partant de la ville de Porto Novo, nous quittons une paysage très aride et nous commençons notre ascension vers le cratère du volcan.

Ce désert se transforme en un paysage avenant, riche et prospère où d’immenses cyprès nous donnent l’impression d’être en Toscane. Quand nous approchons du sommet, les forêts de pins apportent de l’humidité. Il fait frais, l’impression d’être dans les Alpes françaises nous saisit.

Puis un arrêt randonnée, Fernando nous dépose pour une ballade autour du cratère. Ces terres ont un côté apaisant. Les locaux cultivent la canne à sucre et vivent le jour le jour… Nous croisons des enfants jouant à Candy Cruch sur leur smartphone… Quel décalage! Une superbe balade de 25 minutes selon notre guide que nous effectuerons en une heure avec les enfants 😉

Puis nous nous dirigeons vers le versant nord de l’île. Le parcours est vertigineux. Ce qui donne le vertige à Fred 😉 La route serpente le long des précipices, escalade les pentes, saute de crête en crête, plonge dans les vallées.

thumb_img_0786_1024La végétation change encore, nous nous retrouvons cette fois sous les tropiques. Nous sommes abasourdis qu’une aussi petite île renferme une telle diversité de paysages. Sur la route, nous embarquons deux jeunes cap verdiennes en route pour leur école qui se situe à Ribeira Grande, ville visitée furtivement.

Nous partons ensuite en direction de Ponta de Sol, village de pêcheurs de langouste. Ce métier est de plus en plus dangereux car les langoustes se font rares et les pêcheurs doivent descendre de plus en plus profond pour gagner un minimum de salaire. Une stèle est d’ailleurs érigée aux malheureux plongeurs morts au cours de leur travail. Nous nous arrêtons en terrasse pour déjeuner. L’Atlantique est face à nous et nous appelle 😉 Lors de notre pause au restaurant, Emile ronfle paisiblement dans l’aluguer (taxis). Marius le rejoint rapidement… Nous dégustons un bon plateau de fromages de chèvre produit à Santo Antao, accompagné d’un verre de vin rouge de Fogo (autre île du Cap Vert). Nous discutons avec la patronne, supposée corse… Une personnalité forte mais fuyante. Nous pensons qu’elle cache un passé trouble… Lors du trajet retour, nous ferons des spéculations et imaginons que c’est une corse venue se cacher au Cap Vert!

De retour à Mindelo, les préparatifs doivent avancer. Nos jours sont rythmés par le départ des bateaux copains et par les réparations plus ou moins importantes des uns et des autres. Tout le monde se prête leurs outils et tout le monde se donne un coup de main. Manu plonge ainsi avec Nicolas de W4L pour remettre son safran!

Pendant que Manu vérifie les derniers détails, Perrine part accompagnée de ses parents et des enfants au marché aux poissons. Il est très agréable car situé en bord de mer sur le port. On peut y flâner tranquillement et choisir ses poissons. Suite à notre malheureuse aventure de Boa Vista, nous ne nous y tentons pas…

Juste à côté du marché, nous rentrons dans une bâtisse jaune et ocre qu’il est difficile de manquer. Ce sont les atelier de la famille Figueira.

Au détour d’une rue, Fred s’arrête pour négocier une cocotte minute faisant défaut à bord de Sea You. Cela promet de bons petits plats pour les jours à venir 😉

thumb_dsc02196_1024Ce soir, nous accueillons un équipier supplémentaire sur Sea You. Paul embarque avec nous pour traverser l’Atlantique. Il a 24 ans et cherche à rejoindre la Guadeloupe à bord de différents bateaux. Sur les pontons, nous les appelons les « bateau-stoppeurs ». Robin partage sa chambre avec lui, il est ravi. Notre première soirée tous ensemble se passe à merveille 😉 Fred réalise sa soirée de Gala avec en entrée un délicieux foie gras, en plat de bons magrets de canard et en dessert une salade d’orange fraîche. Hum!

Ca y est le compte à rebours est lancé… Nous partons dans deux jours et devons encore réaliser l’avitaillement pour 7 pour une quinzaine de jours de traversée… Nous achetons par exemple 170 litres d’eau minéral, une vingtaine de kilos de fruits et légumes, 12 kilos de pâtes… Comment rentrer tout cela sur Sea You? Après un petit jeu de Tetris dans les coffres et filets, tout est rentré! Afin d’éviter les cafards, Fred et Paul ont lavée tous les fruits et légumes à l’eau vinaigrée sur les pontons. Pendant ce temps là, Lilou embarque les garçons et part accompagnée de Nathalie (Talitha) et ses enfants.

Lilou nous quitte pour retourner à Lille… Les enfants, Perrine et Fred l’accompagne à l’aéroport. Quelle sensation bizarre de se quitter! La séparation est difficile…

Dimanche 4 décembre 12h00 UTC, ça y est nous lançons dans cette longue traversée entre Sao Vincente et la Martinique…

Publicités

Une réflexion sur “Sao Vincente et Santo Antao

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s