Antigua, Jet-Set & Co

Antigua est en vue et nous approchons d’English Harbourg, ancien bastion de l’Amiral Nelson et son escadre anglaise. A l’approche du fort Shirley, un somptueux voilier en bois nous salue. Cela nous donne un avant goût du style de bateaux que nous allons croiser…

Première tentative de mouillage à English Harbourg à hauteur de Freeman Bay, complètement saturé… Deuxième tentative au niveau de la mangrove… Saturé aussi… Nous rejoignons donc le mouillage de Flamouth Harbour où les places ne manquent pas. Il est 14h00 passé, l’ancre est posée et nous n’avons toujours pas mangé. Robin et Marius passent de matelots à cuisiniers en confectionnant, lors de nos manoeuvres, une belle salade de tomates, avocats et mozzarella. Une salade digne des grands chefs 😉 Du haut de leurs 10 et 7 ans, ils sont de plus en plus autonomes!

Manu fonce à l’immigration. Petite astuce, si un jour vous faites escale à Antigua, nous vous conseillons de pré-remplir le formulaire sur www.eseaclear.com. Et n’oubliez surtout pas d’indiquer que les enfants de moins de 12 ans sont des passagers et non pas des équipiers… Cela vous évitera quelques allers retours dans les trois différents bureaux… A part cela, prenez votre mal en patience 😉

A son retour, nous découvrons en annexe la folie des grandeurs: un yacht avec hélicoptère sur son pont, des répliques à l’identique de vieux gréements en matériaux high-tech, le Maltese Falcon (voilier futuriste qui se loue pour la modique somme de 350 000€ la semaine), des annexes plus grandes que Sea You mais aussi de magnifiques voiliers de course, du monocoque au trimaran… Du délire!

Ce jour là, nous faisons aussi une courte ballade avec un arrêt devant l’agence immobilière… On ne sait jamais 😉 Emile aperçoit, avant tout le monde, les crabes de terre. Il est très fier de lui…

Le soir venu, le mouillage s’illumine de mille feux avec les feux de mouillage des différents navires qui nous entourent… Nous subissons une attaque de moustiques (qui ne piquent pas) et les enfants se livrent à une guerre sans merci!

Ce matin, grève du CNED, nous partons en taxi vers Saint John dénommée la ville colorée. Après visite de la rue principale, nous apercevons une cathédrale fermée dans un état plus que défraichi…

Ensuite, nous nous dirigeons vers le marché avec un arrêt devant l’imposante statue à l’effigie du père de la nation, Vere Cornevell Bird.

Puis direction le marché aux poissons pour faire plaisir à Robin mais il se révéla l’un des plus sale depuis le début de notre voyage. Après cette étape rapide, nous partons vers la rue aux touristes, Heritage Quay.  Cela ressemble à un complexe Disney où toutes les marques de luxe Duty-Free se côtoient…

thumb_P2140132_1024Puis un petit verre face au débarcadère pour tenter de se connecter au wifi. Nous nous arrêtons au seul resto faisant l’unanimité (nos pirates représentant trois voix), le Burger King, à la plus grande joie des enfants. Dans cet établissement, pas de file d’attente, et la fabrication des hamburgers se fait à l’unité… Rien à voir avec le France!

Après ce « festin », nous visitons le « Museum of Antigua & Barbuda » situé dans une bâtisse de style géorgien qui était un ancien tribunal en 1750. Ce musée retrace l’histoire des Arawaks et des pionniers. En faisant le tour du bâtiment, Robin et Emile posent sur la locomotive Bessie qui transportait à l’époque la canne à sucre. Petit clin d’oeil à Marion, la soeur de Perrine, qui a un wagon à son nom 😉

Aujourd’hui, c’est la Saint Valentin et chaque coin de rue est occupé par un marchand ambulant vendant de l’oreiller en forme de coeur, de la rose en plastique jusqu’au pyjama moumoute rose avec l’inscription « I Love You » dans le dos… La grande CLASSE!

Nous rentrons en bus local pour visiter le Nelson Dockyard, l’Amiral’s House (musée maritime) et nous montons jusqu’au Fort Shirley qui ferme English Harbourg. La vue est imprenable et nous comprenons pourquoi cette endroit était stratégique pour l’Amiral Nelson. Il pouvait ici entretenir sa flotte en toute sécurité et étendre son pouvoir sur toute la région.

thumb_P2140226_1024Au loin, nous voyons l’île Montserrat et son volcan encore en activité. La soufrière de Galway s’est réveillée en 1995. Ces éruptions entrainèrent l’évacuation Sud de l’île et de sa capitale. Le Nord de l’île a été épargné, la population, qui ne s’est pas expatriée, s’y est réfugiée. Depuis, une zone interdite a été instaurée couvrant tout le sud jusqu’à deux milles au large des côtes.

thumb_P2140207_1024Ensuite, nous nous arrêtons devant le skiff (aviron d’une seule place), tout juste arrivé, qui a gagné l’Atlantic Challenge. Le team Holley vient de réaliser un nouveau record: une femme a traversé seule l’Atlantique, de la Gomera (les Canaries) à Antigua soit 3000 milles ou 4800 kilomètres, à la rame en seulement 59 jours, 19 heures et 14 minutes!

Un autre petit conseil, pour les bateaux copains ou ceux désirant réaliser un tour de l’Atlantique, pensez à remplir vos cales de bouteilles d’eau avant cette ile, nous avons payé 50 euros, pour 7 packs d’eau!!!

Changement de mouillage avec le projet d’une plongée sur une épave gisant au milieu de Deep Bay. A l’arrivée, nous lançons l’ancre et engageons la marche arrière… Bizarre, le crin crin du moulinet retentit… Oups, Robin a oublié de remonter sa ligne de pêche… Une certaine longueur de nylon s’est enroulée autour de l’arbre d’hélice 😦 Heureusement, il n’y a eu aucun dégât. Encore du grand Mendès 😉

Cette journée est sur le thème de la playa… Baignade, remplissage de l’annexe de sable par notre mimile national, pâté de sable … et pour finir, ensevelissement de nos trois pirates…  Nous vous l’avouons, pendant un court instant, nous avons pensé les abandonner dans cette posture pour une soirée en amoureux 😉

Après une brève visite d’Entropy, un voilier allemand que nous croisons depuis les Canaries, nous faisons une partie de Président (jeu de carte) en famille. Puis les enfants s’endorment à la belle étoile malgré un roulis continu.

Malheureusement, au levé du jour, le vent monte et une forte houle entre dans la baie. A notre grande déception, ces conditions nous empêchent de visiter l’épave car la visibilité sous l’eau est presque nulle… Nous partons donc avec un jour d’avance en direction de Barbuda, la petite soeur d’Antigua.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s