Escapade dans la Sierra Nevada

Notre sac est prêt, les enfants sont au taquet et Emile a hâte de monter sur « la montagne de feu », selon ses mots.

Nous partons aujourd’hui à la découverte du massif côtier le plus élevé du monde. Les montagnes de la Sierra Nevada culminent à plus de 5700 mètres! Nous aurions aimé découvrir la Citée Perdue mais elle n’est accessible qu’au terme de 4 à 5 jours de marche aller-retour. Cette randonnée dans la montagne et la jungle, sous de bonnes ondées tropicales, était impossible avec Emile… Ce sera pour une prochaine fois 😉

Suite au conseil de Nicole et Michel, du voilier Sea You Soon, nous avons réservé 4 nuits à Casas Viejas, un guest house situé dans les hauteurs de Minca. En fin de matinée, nous partons en taxi pour ce village perché à 600 mètres d’altitude. Petite pause déjeuner dans une auberge du coin, avant 40 minutes de piste dans les montagnes…

Nous faisons connaissance de Yann, notre chauffeur ou plutôt notre pilote de 4×4…La route est chaotique. Les enfants sont aux anges 😉

HjLJPs0LRF+Wt2Ccw4ur%w_thumb_1fd4

En arrivant à Casas Viejas, nous sommes sous le charme! La vue est à couper le souffle! Le climat est agréable. Nous apprécions les températures plus fraîches que celles de Santa Marta (au moins 10°C d’écart).

Joyce, un petit rayon de soleil, nous attribue le dortoir « Colibri » comprenant 6 lits. Ce dernier a été privatisé pour éviter à un voyageur d’endurer seul la vie de toute une famille délurée 😉 Nous n’avons pas de douche privative et nous nous lavons les dents chaque jour en compagnie d’autres voyageurs venus du monde entier 😉

Ce guest house est né de la folie de Rebbeca, Charline et Arnaud, 3 jeunes français. Ils ont rénové, galéré et bossé comme des dingues pour créer cette jolie pépite. Un petit hôtel formidable et familial où règne une ambiance chaleureuse… Chapeau bas les amis!

Déconnexion totale! La végétation qui nous entoure est exubérante (caféiers, manguiers, bouquets de bambous géants…). Nous sommes dans un véritable sanctuaire pour les oiseaux… La région possède un peu plus de 300 espèces!

Le lendemain, nous nous rendons à l’exploitation agricole produisant du café, La Victoria. Le chemin d’accès en pente raide est boueux, suite aux ondées tropicales journalières… Manu accompagne comme il peut Emile dans la descente. Pendant que Marius fait deux ou trois « loopings » en route… Après une bonne heure de descente, nous arrivons à bon port plein de gadoue 😉

Marina, une woofeuse espagnole, nous explique en anglais toutes les étapes de la fabrication du café. La compagnie a été créée en 1892, le procédé et les installations sont d’époque. Cette petite fabrique artisanale est alimentée uniquement par la force hydraulique. Ce système fournit également l’électricité de Casas Viejas qui se trouve au milieu de l’exploitation.

Après la dégustation de café, nous savourons des sandwichs gourmets au poulet, des jus de fruits frais ou une bière artisanale à « El Bistro de la Victoria », l’annexe de Casas Viejas. Nous faisons connaissance d’Irène et Etienne, deux jeunes français expatriés à Londres en année sabbatique pour voyager.

De retour dans notre petit coin de paradis, nous admirons le panorama où le coucher de soleil colore les montagnes de Minca.

Romain et Baptiste, deux volontaires de la guest house, accueillent, avec l’accord du chef, Robin et Marius en cuisine. Epluchage, tranchage, service à table et vaisselle… pour le plus grand bonheur de nos deux grands! Ils sont comme chez eux 😉 Le cuisto de Casas Viejas nous concocte tous les soirs des repas délicieux, mélangeant la cuisine locale et internationale 🙂

Pendant que les enfants sont aux fourneaux, les parents dansent ou jouent avec des personnes du monde entier au passe trape. Jeu en bois où le gagnant est celui qui parvient à vider son camp de tous les palets à l’aide de l’élastique. Ambiance garantie 😉

Le matin suivant, nous sommes paresseux et partons à cheval au milieu des caféiers et de la végétation luxuriante. Perrine et Marius ont le sourire aux lèvres… Emile découvre… Mais pour Manu et Robin, ce n’est pas leur tasse de thé…Manu préférerez chevaucher une moto et Robin se plaint d’avoir le « mal de cheval » 😉 Pour avouer, nous ne sommes pas partis dans les meilleurs conditions car nous avions 3 chevaux pour 5 😦

Durant l’après-midi, nous profitons des jeux mis à disposition et nous nous ressourçons…

Le lendemain, avant de partir nous balader, Manu descend avec Robin et Marius à la fabrique de Café. L’objectif étant de faire plaisir à Robin en remontant en moto taxi à l’ « hostel ». A peine de retour, Arnaud lui propose une autre petite balade. Deux tours pour le prix d’un que demander de mieux 😉 Encore merci!

Nous nous baladons ensuite en plein milieu de la forêt où règne un calme absolu… Au trois quart de notre virée, la route est affaissée d’un bon mètre suite aux ondées tropicales! Oups… Perrine se lance la première et se retrouve enlisée dans la gadoue jusqu’en haut des mollets. Manu lui « lance » Emile puis trouve un chemin à peu prêt praticable… Robin s’enfonce également et essaie de remonter une de ses crocs qui fait effet ventouse avec la boue. Marius, pas très rassuré, tente une nouvelle route… qui ne sera pas la meilleure 😉 Fou rire familial! Nous nous en souviendrons…

Dernier jour à Casas Viejas 😦 Une séance de yoga matinale pour Robin avec Rebecca et il est temps de nous dire en revoir…

Avant de rentrer à Santa Marta, nous voulons découvrir l’auberge de jeunesse Mundo Nuevo dont on nous a beaucoup parlé. Philippe, son exploitant belge, souhaite y créer un monde nouveau où l’homme et la nature vivent en harmonie. En arrivant, nous sommes accueillis par des indiens tout habillés de blanc car ce beau projet intègre la communauté Wiwa. Ils ont bâti ensemble Mundo Nuevo mais aussi le village indigène Windua en contrebas. Un endroit de paix, de partage, de communauté et de belle valeur…

Nous avons adoré ces quelques jours dans les montagnes. Autour de Minca règne une atmosphère décontractée où le temps semble s’être arrêté. Les locaux sont ravis de nous accueillir et sont adorables. Rando, observation ornithologique, ballade à cheval et sieste depuis notre hamac profitant d’une vue sur la Sierra Nevada… Une belle équation pour un séjour réussit 😉

Publicités

5 réflexions sur “Escapade dans la Sierra Nevada

  1. Excellents anniversaires aux joyeux écumeurs des mers ! Bonne année à vous cinq et au grand plaisir de se revoir à votre retour . Avec nos affectueuses pensées et nos grosses bises, Jacques et ASophie

    Envoyé de mon iPhone

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s