Retrouvailles de nos boulets

Plus d’un mois sans nouvelle… Mais après un retour furtif en France pour le Mariage de la cousine de Perrine, une semaine au Benin pour le mariage de Camille et Aubin, un long week-end à Paris pour faire découvrir aux enfants notre capitale et pas mal de jours (trop de jours) au Marin pour refaire une beauté à Sea You, nous revoilà 😉

Petit retour en arrière…

Nous sommes le 16 mars et quittons Saba pour Sint Maarteen. Comme d’habitude depuis les îles Vierges, nous avons le vent dans le nez! Nous naviguons à 45 degrés du vent avec 20 à 25 noeuds, le louvoyage est devenu le maître mot sur Sea You!

A peine arrivés à Great Bay, les enfants plongent à l’eau. Puis nous nous baladons dans Philisburg pour le SAV de la Swatch de Marius.
Nous sommes à 24 heures de retrouver nos potes à Saint Barth… Talitha et Wind4life, des bordelais et des bruxellois… Mais vous les connaissez déjà car ils apparaissent à de multiples reprises dans notre blog. Comment les décrire?

  • Des fêtards? Pas vraiment car ils ont la quarantaine 😉 😉 😉
  • De vrais skippers? Bof, Bof… L’un joue en optimist avec François Gabart et l’autre (tout juste diplômé du 25 mètres brasses en piscine) est chef de bord sur le canal bruxellois 😉
  • Une fine cuisinière? Ca se discute… Le dernier carpaccio de poisson de Nath nous a emmenés tout droit au dispensaire de Boa Vista 😉
  • Une reine de la vaisselle? Ah ça oui! Avec 200 litres d’eau pour 6 semaines, Yaël est la championne!

Trêve de plaisanterie… Un article sur nos rencontres, nos amitiés, nos fous-rires, nos apéros ne serait pas assez! L’envie de voyage, de découverte, de rencontre et de partage nous ont réunis à Caiscais puis à Porto Santo. Une alchimie s’est tout de suite créée. « Il n’y a pas de hasard dans la vie ». « Il n’y a que les gens qui voyagent qui se rencontrent » (petit clin d’oeil à Jean d’Artigues).

tDT3qqp1TGOEGcWAXyB3Cw_thumb_1a66Nous étions devenus les trois bateaux copains inséparables, toujours prêts à nous dépanner, à nous recevoir… Nos discussions étaient toujours animées. Le bateau des uns était devenu le bateau des autres… En relisant notre blog, nous nous remémorons tellement de bons moments mais aussi quelques galères (l’alténator, el tuyau d’échappement, le looping en annexe, les courses au supermarché de Tenerife, la disparition d’Antoine aux Canaries, le CNED avec nos terreurs, les arrivées de port avec de magnifiques marineiros disant « Bonjour Mesdemoiselles, le départ retardé vers le Cap Vert de nos amis…). Nous sommes devenus une grande famille! Petit bémol… Nous n’avions pas le même programme et nous avons du nous séparer en janvier à la Martinique. Talitha et Wind4Life ont fait route vers le sud tandis que Sea You vers le Nord. Promesse de marin: nous nous reverrons avant leur retour en France!

Chose promise, chose due 😉 Trois mois plus tard, nous voilà donc tous réunis à Saint Barth en la baie de Gustavia. A 16 heures, l’AIS capte nos deux bateaux copains! Nous fonçons les rejoindre en annexe. Seul souci, c’est le week-end de la Bucket Regatta et le mouillage est surchargé! Nous sommes entourés des plus grandes et plus prestigieuses unités au monde. Ces supers mégas yatchs, ces Class J et ces voiliers de dernière génération se réunissent pour l’occasion.

HwOkzLOJSFu6n4j1AQsosQ_thumb_34b2

Après plusieurs manoeuvres, Talitha et W4L piochent non loin de Sea You. Embrassades chaleureuses et soirée à notre bord finissant tard, très tard! Que de choses à raconter, d’aventures à partager… Nous avons l’impression de ne s’être jamais quittés.

Au petit matin, les bonnes habitudes reprennent 😉 Manu part chercher le pain pour tout le monde puis les hommes font la clearance d’entrée obligatoire! Cet après-midi, nous nous retrouvons tous au bar de l’oubli pour avoir accès au wifi. Nous faisons connaissance avec Keraban. Eux aussi se sont pris de pitié pour Talitha et W4L et s’en occupent fort bien. Merci à Isabella et Vartan de continuer cet élan de solidarité envers eux 😉 😉 😉

A chaque fois que les trois bateaux sont ensemble, il arrive toujours quelque chose de pas drôle du tout, mais qui heureusement ça se termine toujours bien… Allez aujourd’hui, c’est pour notre pomme… Il est 18h00, nous rentrons au bateau et Marius accroche l’annexe. Nous ne vérifions plus les noeuds car même avec les mains dans le dos et les yeux bandés, il y arrive… 3/4 d’heure après notre arrivée, une annexe d’une dizaine de mètres, appartenant au méga yatch Elsa, arrive avec deux armoires à glace à son bord.

  • « Hello, it’s your yacht …?
  • Yes, of course…
  • It’s your dinghy yacht?
  • Euh… Yes! »

Ah ok, ils nous ramènent notre dinghy qui de nuit était parti à la dérive 😦 Sachez que si cela vous arrive, allumez votre AIS car ils nous ont retrouvés grâce à notre position et surtout, jouez au loto… Notre annexe dérivait tranquillement vers Panama, merci les gars!

Après cette péripétie, c’est apéro party sur Talitha. Comme d’habitude, Nath et Cédric nous reçoivent à l’improviste de façon exceptionnelle! Ils ont même commandé à Velsheda, le yatch voisin, de la bonne musique et un éclairage splendide du Gros Ilet. Nous en profitons pour regarder un diaporama rétrospectif de nos quelques mois passés ensemble. Souvenirs, souvenirs! Nous nous rendons compte que les enfants ont bien grandit et que nos bronzages se sont affinés 😉

Il ne reste que deux jours avant de quitter nos amis 😦 Nous levons l’ancre pour mouiller à l’anse Colombier à quelques milles de Gustavia. Durant cette courte navigation, nous sommes au milieu de la Bucket Regatta et apercevons les classe J en pleine action. Depuis deux mois, nous croisons régulièrement ce type de navire et nous constatons qu’ils ne nous impressionnent plus…

Emile et Marius sortent les déguisements et nous nous mettons dans la peau de grands capitaines ou de méchants pirates 😉

A peine sommes-nous ancrés que les enfants jettent les paddles à l’eau et s’organisent des séances de plongeons. Leurs fous rires en disent long! La séparation va être difficile…

Nous partons ensuite les trois bateaux copains accompagnés des Kérabans pour une randonnée vers l’anse Flamands où nous croisons de nombreuses tortues de terre.

Le cocktail magique de l’amitié imbibe aussi les enfants et nous avons l’impression de voir une bande de cousins dégénérés déambuler entre les pierres. Emile nous surprend même de marcher tout le long du trajet, sourire aux lèvres, grâce à l’aide précieuse de Yanic et Oscar 😉

Petit arrêt à Petit Anse pour une baignade dans une piscine naturelle puis jus de fruits frais chez Rolande.

Hop, hop, hop, retour aux bateaux avant que la nuit tombe pour un poulet au barbec sur Sea You.

Ce matin, bricolage sur Wind4Llife, tradition oblige… Les trois mecs sont heureux de retaper le moteur d’annexe de Nico qui cafouille… Ca discute, ça rigole et ça se termine par une bonne bière et un coup de soleil zébré pour Manu qui fait craquer Nath et Yaël…

Repas vite avalé chacun chez soi, snorkelling entre filles où tous les enfants débarquent 😦 Flûte!!! Ah ces marmots! Retour au bateau où une surprise de taille nous attend… Nico, notre Jacques Mayol, a repêché les lunettes de Perrine tombées la veille. Sachez avoir un bon plongeur dans les bateaux copains… Ca coûte un peu cher en apéro… mais plus rien ne sera perdu au fond de l’eau 😉

9oxeLX91Q8Sla2s%HPVo+g_thumb_36daPendant la sieste d’Emile, Perrine part rejoindre tout le monde sur la plage. En arrivant, Cédric lui explique qu’il y a juste derrière Nat, Yaël et Nico, dans les buissons, un gros objectif dépassant discrètement du feuillage. C’est un paparazzi! Mais quelle est sa cible??? Les filles curieuses partent, telles des détectives, afin de connaitre l’identité des personnes qu’il traque. Au loin, nous voyons une famille avec quelques gardes du corps… En nous approchant, nous ne reconnaissons personne… Nous décidons donc de questionner le photographe. Ce ne sont « que » des « peoples » de l’aristocratie espagnole… Serons-nous dans le prochain Voici ou Closer espagnol? 😉

Ce soir, nous fêtons l’anniversaire de Nath, 48 ou 49 ans, correctement conservée… W4L et nous-même concluons que le métier de dentiste n’est pas stressant lol Nous mangeons les meilleurs pastas al dente du voyage… Kéraban, notre bateau copain italien confirme et nous inscrivons Yaël en cachette à Master Chef!!! L’heure des cadeaux arrive… Nath et Yaël (fêtant elle aussi son anniversaire dans quelques jours) reçoivent un bracelet girly de St Barth. Sans oublier, un pack d’eau pour Talitha et une douche chaude sur Sea You pour W4L. Certains comprendront…

Il est 10 heures, nous nous apprêtons à partir vers l’ile Fourchue pour manger tous ensemble.

HW62KPQ+SgW7cQmfMTRWfA_thumb_34e5

Talitha galère avec son ancre. Sa chaine remonte, dérape, remonte… Arrivés au mouillage, les trois gaillards s’afférent à réparer le guindeau. Rien de bien grave, mais le trio sait que c’est la dernière intervention chirurgicale commune 😉 Les filles préparent le déjeuner sur Sea You, rebaptisé « Bar-Tabac-Quincaillerie » pour ce dernier agape. Photos de famille souvenirs, derniers plongeons communs de la fine équipe de pirates…

Puis nous allons prendre le goûter d’anniversaire sur Kéraban.

L’heure a sonné, Il est 16 heures… Parents et enfants ne se regardent plus. L’heure de la séparation est arrivée… Tout le monde repart sur son bateau et s’affaire à remonter annexe et ancre. De furtifs regards se croisent… Quelle complexité de se quitter, sans doute de se revoir, mais sachant que la prochaine fois sera dans des conditions bien différentes. Nous voguerons encore à bord de Sea You quand ces derniers mettront en vente leur maison flottante et iront faire leurs courses en voiture…

Les trois bateaux sont au moteur, les cornes de brume résonnent et les échos disparaissent dans les hauteurs de l’île Fourchue.

Manu met les gaz. W4L et Talitha sont dans le sillage. Allez, encore un dernier coucou. Nous faisons demi-tour, des signes, des bisous.

Nous mettons les voiles et nous nous rendons compte qu’ils sont à l’arrêt devant nous telle une haie d’honneur. Nous contenons difficilement notre émotion face à ce dernier au revoir sur l’eau!

Puis le silence… Nous ressentons un vide… Yaël nous annonce par VHF qu’elle a une douche salée de 37° sur son bateau… Nous ne comprenons pas tout de suite puis elle nous explique que c’est notre Nico, un costaud de 90 kilos et d’1m90… En même temps, nous ne faisons pas les fiers et à la voix de Talitha c’est la même chose… Nous avons tous le coeur serré…

Bon vent les Amis! Salut les frérots et les soeurettes… Nous vous aimons et vous nous manquez déjà beaucoup…

La réponse de nos chers boulets à notre article 😉

 Il y a encore une chose que nous voulions dire avant de quitter l’ouest définitivement…

Avis à tous les voyageurs, une famille de 5 Lillois se promène encore au moins pour une année dans les caraïbes en voilier Sun Odyssey 51. Ils se sont accrochés à nous au mois de septembre à Porto Santo et ils ne nous ont plus lâché pendant 3 mois. Nous avons réussi à les semer en janvier. Quel soulagement. Leur fréquentation comporte d’énormes risques. Pendant des mois, nous nous sommes demandés si on allait rentrer vivant de ce voyage. Désormais les compagnies d’assurances mettent comme critère d’exclusion, la fréquentation des Sea You lors des 36 derniers mois. En effet, en leur compagnie, les tubes d’échappement se fendent, les alternateurs débitent 17Volt, les guindeaux s’arrachent, les maillons de chaines éclatent, les corps-morts se brisent, les amarres se rompent, les annexes se retournent ou se décrochent, les éoliennes s’emmêlent avec le fil de pêche, ils vous servent du poisson avarié afin d’envoyer tout le monde au dispensaire de Boa Vista, les appareils photos et ordi prennent l’eau, tout objet sur le pont tombe à l’eau (serviette de bain, lunettes, poussette, jouet d’Emile, …), le sac à dos contenant les passeports et l’argent du voyage disparait, oublié sur le bord du chemin d’un volcan, les embrayages fument et les pneus crissent, … du Grand Mendez. Ils ont fortement insisté à nous revoir à St Barth et par pitié on leur a fixé rendez-vous à Gustavia, sachant qu’ils devraient affronter 200 milles face au vent, ceci afin de les décourager de nous rejoindre. Coriaces comme ils sont, ils ont tiré des bords dans 40 noeuds de vent pour nous harceler. De vraies rémoras ces Sea You. Comment vous décrire les personnages. Manu, un petit gars dégarni et affable, une Marlboro au coin des lèvres et un bronzage zébré, trouvera n’importe quel prétexte pour vous proposer un apéro. L’approche sournoise commence en général par une baguette de pain généreusement offerte au petit matin… mais attention! La ruse est perfide…Perrine, 49 ans et demi, blonde mais encore bien conservée grâce à l’aide médicale (ses parents sont médecins), a toujours le sourire au lèvres remplies de collagène même quand ses 3 petits blonds malades baptisent l’intérieur du bateau de leurs déjections orales et intestinales. elle va essayer de vous séduire en vous faisant une démonstration de sa machine à laver manuelle, de son épilateur laser dernier cri ou en vous faisant profiter d’une offre très intéressante en vous vendant son appareil photo ( cassé…). Elle essayera aussi de vous piquer les éval du Cned afin que ses petits n’en fichent pas une…
Bref, si vous les croisez  : FUYEZ!!! Ils sont dangereux, addictifs et il est très difficile de s’en défaire. Un bateau copain (Genesis pour ne pas les citer) après avoir passé un mois avec eux cesse son voyage pour la Polynésie et rentre en France… C’est dire !
Pour nous il est déjà trop tard (la surprime d’assurance est déjà payée). C’est comme une drogue, on ne peut plus s’en passer. Manu et Perrine vous êtes devenus des frères et soeurs, mais il est vrai qu’on ne choisit pas sa famille.  On envisage même un voyage retour au Bahamas avec vous l’année prochaine. Quitte à voir une nouvelle épave ‘Sea You’ sur les récifs dans les eaux turquoise de Wardericks Wells, si on arrive un peu trop tard…

        We love you les Sea You… les Talitha’s et les Wind4life

Publicités

6 réflexions sur “Retrouvailles de nos boulets

  1. Quelles magnifiques rencontres. !!!!
    La vie est toujours bien faite et vous vous retrouverez c est certain!
    Bon vent mes chers amis et merci pour ces rencontres virtuelles.
    s amis sont extras !Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle belle amitié et que de beaux souvenirs !
    Vous êtes tous superbes et rayonnants.
    Continuez à vivre intensément et nous faire partager ces merveilleux moments.
    Dès que possible nous vous rejoignons.
    Gros gros bisous de votre Lilou 😍😍😘😘

    Aimé par 1 personne

  3. Sacrés amis Talitha et Wind4live 👍
    Sacrée bande d’aventuriers
    Bon retour à tous les 2 ⛵️
    Que cela va être sympa de se revoir même si cela sera sur le plancher des vaches 😉
    Et que cela fait plaisir de retrouver ces chroniques
    😉😘

    Aimé par 1 personne

  4. Quelle énergie les Sea you! Nous sommes ravis de cette rencontre à Bequia, votre blog est génial et on est très admiratifs de ce que vous faites… Chapeau à vous! Bons vents pour la suite
    Jean Pierre et Nadine du Zeemo

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s