Les Aves, îles aux oiseaux

Au revoir les Roques, îlots paradisiaques… Tes citoyens, tes administrations, tes restos vont nous manquer! Nous reviendrons, c’est certain!

togXAiBIQ1aSFPm0cr9nyg_thumb_1444Nouvelle destination perdue pour Sea You, La Mère Veilleuse et Islands Coyote: les Aves (traduction espagnole: les oiseaux). Plein vent arrière, nous tangonnons tandis que Coyote lance son speejonk (concept d’enrouleur horizontal de voile lattée au portant pour catamarans).

Notre ETA (Estimate Time Arrvial) à 14h00 est respectée et nous mouillons aux Aves de Barlovento. Jean et Barbara, sur leur catamaran Aphrodite nous accueillent. Ils vivent 3 mois par an (pendant la période cyclonique), et ce depuis 15 ans, dans ce havre de paix. Encore un drôle de pied de nez aux rumeurs concernant les actes de pirateries et d’agressions aux Roques et aux Aves. Ces bruits de ponton colportés effraient beaucoup de plaisanciers (nous les premiers) car aucun autre pavillon n’est mouillé autour de nous…

6wgJPKzdT0aV0ov9ivMFlw_thumb_14c7

Le lendemain de notre arrivée, après une matinée studieuse avec notre nouvel équipier scolaire, Ker Lann, nous partons en annexe rejoindre la mangrove. Nous nous approchons doucement des palétuviers pour ne pas effrayer les oiseaux. De vrais ornithologues en action! Héron, pélicans, aigrettes, fous de bassan…

Nous pouvons observer les fous à pieds rouges à côté de leurs nids à seulement quelques mètres. Il y a des jeunes, petite boules au duvet blanc, encore coincés au nid car ils ne savent pas voler. Aucun bruit… La nature à l’état pur.

Durant l’après-midi, nous organisons un atelier cuisine avec les enfants: langoustes, pizza, pains aux olives, sans oublier les rillettes au thon made in « Sea You »… Tous ensemble, nous dégustons cet apéritif dinatoire en contemplant le magnifique couché de soleil. Dans ces contrées, nous avons la chance d’observer de magnifiques ciels étoilés et de nous réveiller avec le doux chant des oiseaux 😉

Nous aimerions quitter notre mouillage, afin d’ancrer plus à l’ouest et rejoindre tout doucement l’île civilisée de Bonaire, car les aliments frais commencent à manquer à bord. Mais un nouveau cyclone arrive sur l’arc Antillais. L’ouragan Maria, classé en catégorie 5, passe à 300 miles au nord. Aucun risque majeur pour nous… Mais nous souhaitons tout de même rester dans ce mouillage protégé de la houle occasionnée par ce phénomène.

Lors de nos deniers jours:

  • Manu pêche enfin et de façon autonome ses premières langoustes.
  • A leurs heures perdues, les enfants deviennent de vrais trapézistes…
  • ou s’improvisent producteurs de dessins animés. Lego Movie, Walt Disney and Co n’ont qu’à bien se tenir 😉 😉 😉 Ne tenez pas compte de la qualité de la vidéo ci-dessous car nous n’arrivons pas à transférer le fichier correctement 😦
  • Nous partons, en annexe, au nord de Barloventa à la rencontre des flamants roses. Mais nous n’en verrons qu’un et très furtivement 😦

yaYg9CCTQdOkn7YCUVg5ag_thumb_14d3

  • Ker Lann et les enfants sont en « osmose » 🙂
  • Islands Coyote devient notre épicerie… Farine, bière, poivre, lait… Nous trouvons tout ce dont nous avons besoin à leur bord… Notre bateau copain est également notre poissonnier 😉 Pascal nous offre un énorme pouple que nous préparons en céviché façon Mimie: piment végétarien, oignon, huile d’olive et citron… Un régal!
  • Perrine réalise ses premiers accras de morue grâce à la recette de Catherine de Drunna rencontrés aux Grenadines

qGvMdLTjQo2tuPOjeO%twQ_thumb_14e7Avant de quitter ce beau mouillage, Jean nous conduit à un endroit dont il a le secret… A l’extrême sud-est du mouillage, lorsque nous longeons la mangrove en annexe, nous apercevons un minuscule tunnel sous les palétuviers. Au fond du passage, une plage microscopique accueille nos trois annexes. Après deux minutes de marche, nous trouvons les « tikis ». Ici, chaque équipage de passage dans les Aves peut laisser un bout de bois gravé, une pierre peinte… Libre cours à l’imagination de chacun… Notre empreinte, pas très écologique, est une ancienne paire de lunettes de soleil customisées 😉

Puis direction les Aves de Sotaventa, un autre petit paradis! Devant notre mouillage, aux couleurs de lagon, se déroule une longue langue de sable parsemée de quelques cocotiers et abritant une cabane de pêcheur.

tArhtNvDSFeXKUhqvTeljA_thumb_1598Comme tous les équipages de passage, nous avons rapidement droit à la visite de la Guardia Costa. L’ambiance est chaleureuse et décontractée. En rédigeant leur rapport, les cinq gardes-côtes rigolent de notre faible niveau d’espagnol et nous trinquons tous ensemble autour d’une bière 😉

Après un rapide saut à terre, nous partons tôt le lendemain matin pour Bonaire car malheureusement le stock de nourriture s’amenuise 😦

Publicités

4 réflexions sur “Les Aves, îles aux oiseaux

  1. Au cas ou vous auriez fini votre chantier, que vous vous ennuyez ou que vous ne savez pas quoi préparez à manger d’ici votre départ en France, sachez que l’épicerie « Coyote » est ouverte jour et nuit tout spécialement pour les SEAYOU…. BIG BISOUS

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s